Les hommes politiques ne connaissent la misère que par les statistiques. On ne pleure pas devant les chiffres.   


Emmaüs Indre
vous remercie chaleureusement
de votre présence
à la grande vente de Déols
samedi 9 et dimanche 10 décembre 2017

Nouvelles - Médias

Nombre de membres 2 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


Médias

Le grand témoin  

La Nouvelle République

" Ces gens-là nous ressemblent étrangement... "

Pour Lionel Barthélémy, président d’Emmaüs, actualité se conjugue forcément avec solidarité.
Revue de presse de la semaine.

Lionel Barthélémy rappelle que le dépôt-vente d'Emmaüs est ouvert à tous,
quels que soient les revenus ? : « C'est ce qui fait vivre notre communauté ».
(Photo NR, Patrick Gaïda)

> Lundi. A la Une, le grand froid ? : « Forcément, cela nous a touchés à Emmaüs. Toute l'année, nous avons vocation à accueillir les gens 24 heures sur 24, 365 jours par an, en collaboration avec le 115. Avec les températures que nous avons connues, il fallait évidemment redoubler de vigilance pour ne laisser personne dehors. Certains sont venus directement chez nous, d'autres nous ont été envoyés par le 115. »

Dons, tri revente? :  la chaîne de la solidarité

Lionel Barthélémy s'arrête sur le compte rendu de la manifestation pour l'hôpital du Blanc ?: « Le jour de la manifestation, notre site Emmaüs du Blanc a baissé le rideau, par solidarité. Plusieurs d'entre nous sont allés défiler. J'ai signé la pétition. Je suis un Berrichon, de père Brennou, je suis donc attaché aux services publics en milieu rural. Chez Emmaüs, on observe tous les jours les conséquences de la désertification?: nous accueillons de plus en plus de jeunes, issus des communes rurales du département. Ce ne sont pas forcément des marginaux, ni des clochards, mais des jeunes en rupture familiale ou scolaire. C'est un phénomène nouveau et ça nous renvoie des choses car ces jeunes-là pourraient être nos enfants ou nos neveux. Ils nous ressemblent étrangement… » > Mardi.La Saint-Valentin, fête des amoureux, mais aussi de l'amour?: « Aimer les gens, c'est s'intéresser à eux, ne pas avoir peur de l'autre », rappelle le président d'une communauté qui fait de cette formule, son credo.> Mercredi. L'article sur la Nuit de l'orientation, organisée à la CCI, interpelle le président ? : « Aujourd'hui, les personnes de moins de 25 ans représentent 10% de nos compagnons. Or, quand on vient frapper à la porte d'Emmaüs, il faut avoir baissé le pavillon de l'espoir. Nous essayons de faire avec ces jeunes des bilans d'orientation pour voir où se situe la fêlure qui les a conduits ici. La communauté Emmaüs doit leur servir de tremplin pour repartir. Pour cela, nous travaillons en collaboration avec des structures extérieures comme la Mission locale. » > Jeudi. « Votre article sur les éclairages publics, la nuit, me donne envie d'évoquer l'environnement. Chez Emmaüs, c'est pour ainsi dire notre premier métier?: le tri que les compagnons effectuent sur les objets récupérés, c'est une démarche écologique. Cela permet de recycler, de valoriser, de réduire le volume des déchets. Cela commence par les donateurs?: en choisissant d'aller porter un objet chez Emmaüs plutôt que de le jeter, ils sont les premiers de la chaîne. Il y a ensuite les clients?: quand ils viennent chez nous, ils font un geste écologique et solidaire. Notre dépôt est ouvert à tous. Il fait vivre la communauté et permet aux personnes qui ont des petits revenus de s'habiller, de se meubler, de s'équiper pour pas cher. La boucle de la solidarité et de l'écologie est ainsi bouclée. Cette année, on a vu beaucoup de parents venir acheter des jouets d'occasion pour Noël. C'est un phénomène qui n'existait pas avant. » > Vendredi. De nouveau, les déchets, à travers un article consacré aux projets d'agrandissement des centres d'enfouissement du département ? : « Il faut tout faire pour réduire les déchets, car l'enfouissement coûte cher ? : en 2011, cela nous a coûté 13.000 €. Il faut continuer à trier et à donner aux associations. »
Propos recueillis par Albane Ratsivalaka

" Emmaüs land ", planète bizarre

Le dépôt-vente d'Emmaüs, sur le domaine de La Tristerie à Déols, est ouvert à tous.

« Emmaüs land, c'est une tribu au bout d'un long chemin. Une tribu d'irréductibles, une planète bizarre et utopique… » C'est avec tendresse et affection que Lionel Barthélémy décrit cette association qui accompagne sa vie depuis de longues années. Le domaine de La Tristerie, le plus important site Emmaüs de l'Indre, est en effet situé au bout d'un long chemin. Ceux qui l'empruntent, puis s'y installent en acceptant de se plier aux règles, peuvent devenir des « compagnons ». Ceux qui repartent sont appelés des « passagers ». Enfin, les bénévoles et adhérents de la communauté sont baptisés « amis ». Lionel est « ami » depuis plus de trente ans et président depuis deux ans. Ce jeune retraité du secteur socio-éducatif a découvert Emmaüs grâce à son métier?: « J'accompagnais des populations en difficulté. Quand j'avais épuisé toutes les structures, je me tournais vers Emmaüs qui n'a jamais refusé les situations les plus désespérées ». Aider les autres, une vocation pour Lionel Barthélémy?: « Cela tient sans doute à mon héritage familial. J'ai grandi dans un milieu modeste, du côté de Diou et de Reuilly. Mon père était ouvrier agricole. Pour aborder la communauté Emmaüs, il faut effacer de son cerveau tout ce qu'on croit savoir, arriver avec humilité ». Au milieu de la misère, du dénuement, de la violence, parfois, dans ces vies cabossées, Lionel croit toujours au message porté par l'abbé Pierre. « Emmaüs, c'est comme une grande famille?: ça vit ensemble, ça se dispute, ça claque la porte, ça s'entraide, ça travaille. Peu à peu, la mayonnaise prend et on arrive ainsi à faire vivre des gens… » Vous avez dit utopie??
A.R.

La Nouvelle République

" Ces gens-là nous ressemblent étrangement... "

Pour Lionel Barthélémy, président d’Emmaüs, actualité se conjugue forcément avec solidarité.
Revue de presse de la semaine.

Lionel Barthélémy rappelle que le dépôt-vente d'Emmaüs est ouvert à tous,
quels que soient les revenus ? : « C'est ce qui fait vivre notre communauté ».
(Photo NR, Patrick Gaïda)

> Lundi. A la Une, le grand froid ? : « Forcément, cela nous a touchés à Emmaüs. Toute l'année, nous avons vocation à accueillir les gens 24 heures sur 24, 365 jours par an, en collaboration avec le 115. Avec les températures que nous avons connues, il fallait évidemment redoubler de vigilance pour ne laisser personne dehors. Certains sont venus directement chez nous, d'autres nous ont été envoyés par le 115. »

Dons, tri revente? :  la chaîne de la solidarité

Lionel Barthélémy s'arrête sur le compte rendu de la manifestation pour l'hôpital du Blanc ?: « Le jour de la manifestation, notre site Emmaüs du Blanc a baissé le rideau, par solidarité. Plusieurs d'entre nous sont allés défiler. J'ai signé la pétition. Je suis un Berrichon, de père Brennou, je suis donc attaché aux services publics en milieu rural. Chez Emmaüs, on observe tous les jours les conséquences de la désertification?: nous accueillons de plus en plus de jeunes, issus des communes rurales du département. Ce ne sont pas forcément des marginaux, ni des clochards, mais des jeunes en rupture familiale ou scolaire. C'est un phénomène nouveau et ça nous renvoie des choses car ces jeunes-là pourraient être nos enfants ou nos neveux. Ils nous ressemblent étrangement… » > Mardi.La Saint-Valentin, fête des amoureux, mais aussi de l'amour?: « Aimer les gens, c'est s'intéresser à eux, ne pas avoir peur de l'autre », rappelle le président d'une communauté qui fait de cette formule, son credo.> Mercredi. L'article sur la Nuit de l'orientation, organisée à la CCI, interpelle le président ? : « Aujourd'hui, les personnes de moins de 25 ans représentent 10% de nos compagnons. Or, quand on vient frapper à la porte d'Emmaüs, il faut avoir baissé le pavillon de l'espoir. Nous essayons de faire avec ces jeunes des bilans d'orientation pour voir où se situe la fêlure qui les a conduits ici. La communauté Emmaüs doit leur servir de tremplin pour repartir. Pour cela, nous travaillons en collaboration avec des structures extérieures comme la Mission locale. » > Jeudi. « Votre article sur les éclairages publics, la nuit, me donne envie d'évoquer l'environnement. Chez Emmaüs, c'est pour ainsi dire notre premier métier?: le tri que les compagnons effectuent sur les objets récupérés, c'est une démarche écologique. Cela permet de recycler, de valoriser, de réduire le volume des déchets. Cela commence par les donateurs?: en choisissant d'aller porter un objet chez Emmaüs plutôt que de le jeter, ils sont les premiers de la chaîne. Il y a ensuite les clients?: quand ils viennent chez nous, ils font un geste écologique et solidaire. Notre dépôt est ouvert à tous. Il fait vivre la communauté et permet aux personnes qui ont des petits revenus de s'habiller, de se meubler, de s'équiper pour pas cher. La boucle de la solidarité et de l'écologie est ainsi bouclée. Cette année, on a vu beaucoup de parents venir acheter des jouets d'occasion pour Noël. C'est un phénomène qui n'existait pas avant. » > Vendredi. De nouveau, les déchets, à travers un article consacré aux projets d'agrandissement des centres d'enfouissement du département ? : « Il faut tout faire pour réduire les déchets, car l'enfouissement coûte cher ? : en 2011, cela nous a coûté 13.000 €. Il faut continuer à trier et à donner aux associations. »
Propos recueillis par Albane Ratsivalaka

" Emmaüs land ", planète bizarre

Le dépôt-vente d'Emmaüs, sur le domaine de La Tristerie à Déols, est ouvert à tous.

« Emmaüs land, c'est une tribu au bout d'un long chemin. Une tribu d'irréductibles, une planète bizarre et utopique… » C'est avec tendresse et affection que Lionel Barthélémy décrit cette association qui accompagne sa vie depuis de longues années. Le domaine de La Tristerie, le plus important site Emmaüs de l'Indre, est en effet situé au bout d'un long chemin. Ceux qui l'empruntent, puis s'y installent en acceptant de se plier aux règles, peuvent devenir des « compagnons ». Ceux qui repartent sont appelés des « passagers ». Enfin, les bénévoles et adhérents de la communauté sont baptisés « amis ». Lionel est « ami » depuis plus de trente ans et président depuis deux ans. Ce jeune retraité du secteur socio-éducatif a découvert Emmaüs grâce à son métier?: « J'accompagnais des populations en difficulté. Quand j'avais épuisé toutes les structures, je me tournais vers Emmaüs qui n'a jamais refusé les situations les plus désespérées ». Aider les autres, une vocation pour Lionel Barthélémy?: « Cela tient sans doute à mon héritage familial. J'ai grandi dans un milieu modeste, du côté de Diou et de Reuilly. Mon père était ouvrier agricole. Pour aborder la communauté Emmaüs, il faut effacer de son cerveau tout ce qu'on croit savoir, arriver avec humilité ». Au milieu de la misère, du dénuement, de la violence, parfois, dans ces vies cabossées, Lionel croit toujours au message porté par l'abbé Pierre. « Emmaüs, c'est comme une grande famille?: ça vit ensemble, ça se dispute, ça claque la porte, ça s'entraide, ça travaille. Peu à peu, la mayonnaise prend et on arrive ainsi à faire vivre des gens… » Vous avez dit utopie??
A.R.

Fermer Fermer

Publié le 28/03/2012 @ 09:10   | Toutes les nouvelles | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut
Rubriques

Déplier Fermer Vie publique

Déplier Fermer Vie communautaire

Déplier Fermer Travaux

Déplier Fermer Sécurité

Déplier Fermer Sport

Déplier Fermer Nos joies, nos peines

Déplier Fermer Médias

Déplier Fermer Intégration

Déplier Fermer Grandes ventes

Déplier Fermer Fondation Abbé Pierre

Déplier Fermer Esteville

Déplier Fermer Emmaüs International

Déplier Fermer Emmaüs Indre

Déplier Fermer Diaconia

Déplier Fermer Culture

Déplier Fermer Associations

Déplier Fermer Assemblée Générale

Déplier Fermer Annonces

Déplier Fermer Akoreacro

Déplier Fermer Abbé Pierre

Dernières nouvelles
05/12/2017 @ 12:16
Déols décembre 2017 ...
13/09/2017 @ 15:03
Jean-Louis Lauvergeon ...
13/09/2017 @ 14:50
La Châtre 2017 ...
07/08/2017 @ 10:52
Le Blanc 2017 ...
19/07/2017 @ 11:39
Jean-Pierre CAMPS ...
Calendrier du blog
11-2017 Décembre 2017
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31